Accès Humanitaire

Après une embuscade tendue contre un convoi de l’Institut Congolais de  Conservation de la  Nature (ICCN), et qui a coûté la vie à 17 personnes et blessé d’autres, le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita dit compatir avec les familles des victimes et rassure en suite que des enquêtes sont déjà en cours pour identifier les vrais causes de cette attaque afin de dénicher ces malfaiteurs.

C’est ce qui est contenu dans une un communiqué publié la soirée de ce vendredi 24 avril par l’autorité provinciale.

ce même bilan est confirmé par le gouverneur de Province qui parle de 17 personnes tuées et 4 blessés qui poursuivent actuellement des soins.

« Le gouvernement provincial condamne avec véhémence cet acte criminel si lourd des conséquences et rassure la population que des enquêtes sont déjà en cours afin d’en étudier les circonstances ainsi que l’identité des auteurs. Enfin le gouvernement provincial adresse ses condoléances les plus émues à l’ICCN et aux familles éprouvées tout en souhaitant un prompt rétablissement aux alités à la suite de cet incident malheureux » indique le gouverneur Carly Nzanzu.

A son tour le Mwami de la chefferie de Bwisha Ndeze Karurebe Jean-Baptiste dans un communiqué publié la soirée de ce vendredi 24 avril se joint aux familles des victimes ainsi qu’à l’ICCN pour adresser ses condoléances. Il souhaite aussi un bon rétablissement aux blessés.

Rappelons que dans un communiqué publié par la direction de l’Institut Congolais pour la conservation de la Nature (ICCN) a précisé que cette institution n’était pas la cible de cette attaque mais c’est en voulant intervenir contre une attaque des civils que leur jeep a été mise sous feu que les ecogardes de l’ICCN ont été tués.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.