Accès Humanitaire

Neuf jours après avoir suspendu les essais cliniques sur l’hydroxychloroquine, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) décide de les reprendre.

L’annonce a été faite ce mercredi 3 juin après que la revue médicale The Lancet ait pris ses distances avec son étude sur la chloroquine.

En effet, The Lancet, une des quatre grandes publications de référence, avait publié une étude le 22 mai dans laquelle elle jugeait inefficace, voire néfaste, le recours à la chloroquine ou à ses dérivés contre le Covid-19.

Mais depuis, de nombreux scientifiques avaient émis des réserves sur ce travail, qu’ils considèrent ou non ce traitement valable face à l’épidémie de Civid-19.

Ainsi l’OMS a décidé de lever la suspension des essais cliniques sur l’hydroxychloroquine baptisées « Solidarité ». Des études qui devraient trouver un traitement efficace contre le Covid-19.

Pour le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, après analyse des données disponibles sur la mortalité, les membres du comité de sécurité et de suivi ont estimé qu’il n’y a aucune raison de modifier le protocole des essais cliniques.

« Le Groupe exécutif de l’essai Solidarité, qui représente les pays participants, a reçu cette recommandation et approuvé la poursuite de toutes les dimensions des essais, y compris sur l’hydroxychloroquine », a-t-il dit.

Il fait savoir que le Groupe exécutif communiquera avec les principaux chercheurs en charge de l’essai au sujet de la reprise de dimension hydroxychloroquine de l’essai.

Thomas Uzima

 

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.