Accès Humanitaire

La Ligue des Consommateurs des Services au Congo (LICOSKI); plaide pour la démolition des constructions anarchiques sur les sites impropres au site ELAKAT après Gyamba; et dans les 10 mètres de rivage de la rivière Ruzizi dans la ville de Bukavu.

Dans une lettre adressée au Gouverneur du Sud-Kivu; cette structure estime que ces maisons construites «anarchiquement» à l’entrée de la ville; font la honte de la Province du Sud-Kivu, et mettent en péril la route tout en exposant des vies  humaines.

« C’est avec amertume que nous venons de constater les constructions anarchiques au site ELACAT; et dans la servitude d’utilité publique de la rivière Ruzizi; partie comprise entre la route en construction  par l’Entreprise Groupe RUBUYE et la rivière Ruzizi, non loin de la douane Ruzizi 2; en violation  de l’Arrêté provincial n° 19/040/GP/SK du 28 août 2019 modifiant et complétant l’Arrêté n°  11/006/GP/SK du 20 janvier 2011; portant assainissement des agglomérations urbaines et rurales  dans la Province du Sud-Kivu qui, aux points 7 et 8 de son annexe; érige ces lieux en sites impropres  à toutes constructions. En outre, les arbres plantés par le service de l’Environnement sur ces sites; sont abattus en toute  impunité au profit des constructions que nous dénonçons; ce qui déstabilise le talus, contribue au  réchauffement climatique et met en péril la route Ruzizi 2 – Essence; dont l’importance n’est plus à  démontrer. » dit cette structure citoyenne.

La LICOSKI demande également le reboisement de tous ces sites aux frais de ceux qui ont abattu les arbres qui s’y trouvaient; et des sanctions « exemplaires » à tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans ces constructions anarchiques.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.