Accès Humanitaire

Les mesures prises par le Chef de l’Etat, pour prévenir le risque de propagation du nouveau coronavirus dans le pays, ne semblent pas encore être une préoccupation majeure pour quelques habitants de Bukavu.

Malgré l’appel déjà lancé par le ministre de la Santé aux vendeurs des marchés de renforcer les mesures d’hygiène, Laprunellerdc.info a constaté, ce samedi 21 mars 2020, que les marchés continuent d’attirer du monde.

Même si les routes de Bukavu ne sont pas très bondées, car il n’y a pas d’embouteillages habituels, les marchés sont pleins de monde, et les vendeurs et clients se côtoient comme à l’accoutumée.

Lire aussi Coronavirus en RDC: le ministre de la Santé confirme le premier décès et 5 nouveaux cas

A l’intérieur comme à l’extérieur, les étalages sont visibles, et les négociations se passent sans aucune crainte, pour les clients et les vendeurs, qui sont tous sans masques, à ces endroits de forte densité et de forte attraction de la population.

La mesure du Chef de l’Etat a bien précisé que les attroupements de plus de 20 personnes sont formellement interdits. Ceci pourtant, dans ces lieux l’on peut trouver plusieurs centaines de personnes, malheureusement qui s’approchent les uns et les autres le plus près possible.

Ces différents marchés pourraient constituer un lieu sur de propagation de la pandémie, dans le cas où la province serait déclarée touchée.

Ecoles, universités, églises fermées

Dans un contexte où le Chef de l’Etat a ordonné la suspension des enseignements dans les écoles et universités, la fermeture des églises, bars, restaurants et débits de boisson, beaucoup ont du mal à comprendre comment les marchés eux continuent à être tolérés, alors qu’ils attirent, comme ou au-delà de ces autres endroits, un plus grand nombre de personnes.

«Même si les écoles  et les autres endroits sont fermées, ces marchés constituent toujours un danger. Si quelqu’un vient étant déjà malade dans ce marché, plus de 100 personnes peuvent être contaminés. Même si les autorités ne vont peut-être pas les fermer aujourd’hui même, on peut quand même imposer des mesures d’hygiène pour se protéger» dit Christian Ruzuba, un habitant rencontré au marché Bondeko au quartier Nkafu.

Lire aussi 23 cas de coronavirus en RDC: le Gouvernement appelé à isoler Kinshasa (Claudel Lubaya)

Disons que différentes autorités de la province, dans leurs sorties médiatiques, émettent le vœu de voir le Sud-Kivu garder le cap de zéro cas, pour cette pandémie.

Au lieu de ne rester que sur des déclarations, beaucoup suggèrent que des mesures précises et claires soient prises, pour empêcher la population de Bukavu et des territoires d’être atteinte par ce nouveau coronavirus, qui a déjà fait 1 mort en RDC, et 23 cas confirmés.

Dans le monde, le nouveau coronavirus a fait au moins 11.401 morts depuis son apparition en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles ce samedi à 12 h. Plus de 271.660 cas d’infection ont été détectés dans 164 pays et territoires, depuis le début de l’épidémie.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.