Accès Humanitaire

Trois personnes ont perdu la vie dans une attaque d’hommes armés ce samedi 30 janvier 2021 sur avenue camp régi, près de l’endroit appelé chez Didas, au quartier Chai, en commune de Bagira.

Des sources sur place renseignent que l’incident a eu lieu aux environs de 18 heures 30 minutes quand des bandits armés, non autrement identifiés, se sont introduits dans une cantine, non loin de l’endroit appelé chez Dida. Ceux-ci ont dévalisé cette cantine, un dépôt relais Bralima d’un particulier; et plusieurs kiosques aux alentours.

A l’arrivée comme en pleine opération, ces derniers ont tiré plusieurs balles dans tous les sens; faisant ainsi 3 morts parmi les passants et clients; et plusieurs autres blessées, tous amenés à l’hôpital pour des soins appropriés.

Lire aussi: Bukavu: un présumé voleur échappe à la mort après le braquage d’un comptoir d’or à Buholo 2

« L’incident s’est déroulé aux environs de 18h20 lorsque des hommes en armes ont fait irruption dans une cantine se trouvant sur avenue camp régi; non loin du lieu communément appelé chez Dida. Ces bandits ont tiré en désordre sur tout le onde et trois personnes sont mortes sur le champ. 3 autres personnes ont été blessées et ont été conduites à l’hôpital« ; nous dit-elle.

Parmi les victimes, l’on note une femme et sa fille de 5 ans  sortait juste pour s’acquérir du crédit téléphone dans des boutiques juste près de chez elle. L’on note également un jeune garçon d’une vingtaine d’années qui étaient de passage atteint par balles et mort sur le champ. Les corps ont été tous conduits à la morgue de l’hôpital général. 

La Police est venue en retard alors que les malfrats avaient fini leur opération, laissant derrière eux deux armées AK-47 qu’elle a pu récupérer.

Un samedi très mortel

Deux heures plus tard, soit vers 20 heures du même samedi, des bandits armés ont également opéré dans des magasins au marché Limanga, au quartier Kasali. Là, ils ont aussi tiré sur un motard qui a vite été conduit à l’hôpital pour des soins. 

Il faut dire aussi qu’au courant de la journée du même samedi, un présumé voleur qui venait de braquer un comptoir d’chat d’or vers Buholo 2, a échappé à la mort, après avoir été attrapé et copieusement tabassé par des jeunes en colère, non loin du centre hospitalier saint Vincent. 

Judith Maroy

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.