Accès Humanitaire

Le groupe de pression «Veranda Mutsanga» est encore une fois descendu dans la rue en ville de Beni, au Nord-Kivu ce samedi 3 octobre 2020. C’était pour décrier les tueries des civils par des rebelles ougandais  ADF, dans la région de Beni, et Ituri, depuis plusieurs années maintenant.

Une scène inhabituelle dans la manifestation de ce samedi, des militants de ce groupe de pression sont porteurs «d’un Cercueil et une croix en mains» une façon pour eux de dire «stop aux massacres des civils par les rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF)»

Véranda mutsanga -Beni

Sur leur calicots on pouvait lire «nous voulons l’organisation du procès des ADF arrêtés, l’heure est grave, l’auto prise en charge est possible maintenant, stop au génocide à Beni».

Aussitôt arrivés à l’hôtel de ville, ces combattants ont scandé quelques chansons hostiles au pouvoir avant de lire leur mémorandum qu’ils ont ensuite déposé à l’autorité urbaine.

Bakwanamaha Modeste, maire de la ville qui a réceptionné le mémorandum, a promis canaliser les revendications de ces combattants à qui de droit.

Roger Kambale, depuis Beni

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.