Accès Humanitaire

La Commission de l’Union Africaine condamne « fermement » les attaques meurtrières contre des civils dans les régions de Beni et Lubero en province du Nord-Kivu. Des attaques ayant fait au moins 150 victimes selon Moussa Faki, plus ou moins 215, selon le député national Gratien Iracan.

 

« Le Président de la Commission, Moussa Faki Mahamat a appris avec consternation la multiplication de massacres de populations civiles innocentes par les Forces démocratiques alliées (ADF) dans les territoires de Béni et de Lubero dans la Province du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo (RDC) », dit le Porte-parole du Président de la Commission de l’Union Africaine.

Lire aussi : Nord-Kivu : au moins 39 civils tués depuis début septembre en territoire de Beni (OCHA)

 

Selon les informations du Président de la Commission de l’Union Africaine, au moins 150 personnes ont été tuées dans les régions de Beni et Lubero. Des attaques condamnées « fermement ».

 

« Le Président de la Commission condamne fermement ces attaques qui ont coûté la vie à 150 personnes depuis le début du mois de juin dont au moins 42 dans une nouvelle attaque, ce jeudi 13 juin. Il présente ses sincères condoléances aux familles des victimes ainsi qu’au peuple congolais dans son ensemble », poursuit le communiqué.

 

Par ailleurs, le Président de la Commission encourage les autorités congolaises en collaboration avec les pays de la région à intensifier leurs efforts « pour freiner l’expansion de la menace terroriste dans la région des Grands Lacs ».

 

Le Président de la Commission réaffirme l’engagement continu de l’Union africaine auprès des pays des grands lacs dans leur lutte contre le phénomène du terrorisme, conclut le Communiqué.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.