Accès Humanitaire

La Société Civile du Sud-Kivu organise une marche pacifique ce 1er octobre pour demander la création d’un Tribunal international pénal pour la RDC; pour juger des crimes graves commis depuis 1993, qui sont contenus dans le Rapport Mapping.

Elle a réuni des acteurs des partis politiques en province ce lundi 28 octobre à l’hôtel Mont Kahuzi; pour les sensibiliser quant à la réussite de cette activité.

Sur place, des acteurs politiques de l’opposition comme ceux du pouvoir ont pris l’engagement d’accompagner cette manifestation; afin de demander la justice pour le peuple congolais.

«Ce qui s’est passé au Congo est inacceptable. Nous comme opposition nous sommes appelés à nous mobiliser avec l’ensemble de la population; pour dire non et non à ce qui s’est passé au pays.» a dit Désiré Ntayira de Ensemble pour la République, et coordonnateur du Caucus des communicateurs de l’opposition.

Ainsi; il fait savoir que cette lutte doit continuer jusqu’à ce qu’un Tribunal international pour le Congo soit créé; et que la justice pour les congolais soit rendue.

Lire aussi RDC: le Parlement européen condamne l’absence de progrès dans la mise en œuvre des recommandations du rapport Mapping

Pour rappel, cela fait un temps que le Dr Denis Mukwege a demandé au secrétaire général de l’ONU de mettre en application les recommandations du rapport Mapping. Un rapport qui répertorie plus de 600 crimes graves commis en RDC de 1993 à 2003.

«Si la population congolaise le veut,  ce tribunal sera installé. Ça peut prendre du temps mais l’essentiel est que la justice pour les congolais soit faite.» a indiqué Idesbald Byabuze, acteur politique.

Pour lui, la justice doit être rendue pour n’importe quelle infraction dans un pays de droit. Il se demande pourquoi pas au Congo où se sont commis des crimes graves contre l’humanité.

«J’encourage donc tous les congolais partout où ils se trouvent de se mobiliser pour une grande marche du 1èr octobre.» a-t-il dit.

La marche partira de la place Munzihirwa à Nyawera, avec comme point de chute le Gouvernorat de province à Labotte.

Jean-Chrysostome Kijana, président de la Nouvelle dynamique de la Société Civile appelle également la population du Sud-Kivu et celle de Bukavu; à venir participer massivement à cette marche, qui intervient lors du 10ème anniversaire du Rapport Mapping.

Plusieurs autres acteurs politiques se sont individuellement engagés à soutenir cette initiative; et accompagner tous les efforts allant dans le sens de rendre justice aux millions de congolais; qui ont perdu leurs vies ou qui sont affectés par des exactions de tout genre. 

Thomas Uzima

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.