Accès Humanitaire

    Certains mouvements citoyens et groupes de pression de la province du Nord-Kivu dénoncent ce qu’ils qualifient de « fraude électorale » orchestrée par le pouvoir en place et disent prendre acte des résultats provisoires publiés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) à l’issue des élections tenues en date du 20 décembre en RDC.

    Dans une déclaration rendue publique ce mardi 2 décembre 2023, ces structures citoyennes déplorent les multiples irrégularités qui ont émaillées le processus électoral du début à la fin.

    « Bref un parcours sceptique sans consensus depuis le choix des animateurs de la centrale électorale jusqu’ à la proclamation provisoire des résultats publiés par la CENI », s’inquiètent-ils

    Et d’ajouter:

    « Près de 44 millions d’électeurs sur un total d’environ 100 millions d’habitants, étaient appelés aux urnes, conduisant à un faible taux de participation, ce quadruple scrutin était prévu le 20 Décembre, mais en raison de plusieurs problèmes logistiques, il a été prolongé par la CENI et s’est poursuivi plusieurs jours dans les différentes zones reculées, ceci suscitant plusieurs réactions, qui selon les parties  lésées  de la manière dont s’est effectué ce processus, c’est une  fraude à ciel ouvert orchestré par le pouvoir. Ayant suivi avec intérêt, le comptage et  la  promulgation provisoire par la CENI des résultats de l’élection présidentielle le 31 Décembre 2023, le Collectif des mouvements citoyens et groupes de pression du Nord-Kivu s’adressant à tous les candidats présidents, forme le vœu d’une résolution pacifique  au travers  les canaux  légaux relatifs à la gestion des contentieux électorales, nul n’ignore que la RDC vit une histoire politique agitée mais aussi la situation sécuritaire à l’Est  de notre pays suite à recrudescence des rebelles du M23 et ses alliés ne nous permet d’augmenter de l’huile sur le feu ».

    Lire aussi: RDC: des candidats de « Ensemble » Sud-Kivu exigent l’annulation des élections et la démission du Président de la CENI

    Un appel pathétique a été lancé envers la population congolaise de n’est pas céder aux manipulations politiciennes qui veulent faire tomber le pays dans un chaos suite à leurs intérêts égoïstes liés à la course au pouvoir. Ils invitent toutes les parties à la retenue et bannir le discours séparatiste et de discriminatoires tout en prônant la solidarité et la cohésion nationale.

    Il est à noter que pendant ce temps, une frange des mouvements citoyens appelle d’ores et déjà à deux journées ville morte en ville de Goma à partir de ce mercredi 3 et 4 décembre 2023 afin de dénoncer la « fraude électorale ».

    Freddy Ruvunangiza, à Goma

    Partager.

    Un commentaire

    1. Pingback: Élections en RDC : seul un candidat parmi les perdants à la présidentielle a saisi la Cour Constitutionnelle - La Prunelle RDC

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.