Accès Humanitaire

Un jeune homme est décédé la nuit du mardi à ce mercredi 14 Octobre 2020 après avoir consommé des boissons fortement alcoolisées.

Le drame s’est déroulé dans le village de Mulende, groupement de Karhongo/Nyangezi en territoire de Walungu au Sud-Kivu.

Âgé de 35 ans et maçon de son état, Bahiga s’est mis à ingurgiter de la boisson depuis le matin jusque tard dans la nuit ce mercredi.

«Bahiga est mort des boissons fortement alcoolisées qu’il a consommées depuis le matin. Les amis avec qui il était affirment qu’il a mélangé plusieurs boissons. Cela malgré l’interdiction de ses amis. Nous déplorons sa mort mais on en peut plus rien» dit Ishara Nkere, un jeune du village; à Laprunellerdc.info

Cette information est confirmée par une source policière qui précise que l’enterrement de la victime est intervenu dans la parcelle familiale l’après midi de ce mercredi sur ordre des autorités locales.

Disons que depuis 2018, la consommation de ces boissons a déjà fait cinq morts dans le groupement de Karhongo/Nyangezi.

Fort malheureusement, la vente des boissons fortement alcoolisées est devenue une activité principale dans cette partie de Walungu malgré les multiples dénonciations de la Société civile, mais aussi l’interdiction de l’Administrateur du territoire de Walungu.

Pour rappel, lors de son passage à Nyangezi en Janvier 2020, l’Administrateur du territoire de Walungu; Jean Claude Lukoli Kombi avait instruit les services de l’ordre de traquer les vendeurs et de détruire ces produits. Jusque là, rien n’est fait et les victimes continuent à s’enregistrer

Ézéchiel Mushagalusa, depuis Nyangezi

Share.

Un commentaire

  1. C’est grave ! Pourquoi l’État croise les bras face à ces dénonciations ? La corruption qu’ils perçoivent après des sociétés productrices et vendeuses de ces boissons valent-elles plus les vies humaines?

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.