Accès Humanitaire

Un élément de la Police Nationale Congolaise vient d’être tué par étranglement par des hommes porteur d’armes et non autrement identifiés à Ihusi,  dans le village de Munanira, Groupement de Mbinga-sud, Chefferie de Buhavu en territoire de Kalehe dans la province du Sud-Kivu.

Le drame a eu lieu dans la nuit du samedi 6 juillet au dimanche 7 juillet 2024 aux environs d’une heure. 

Lire aussi : Sud-Kivu : La PNC ne répond pas aux besoins de la population de Birava (Société Civile)

Selon le Président du Cadre de Concertation Territorial de la Société Civile de Kalehe (CCTSC) qui livre cette information à La Prunelle RDC, ces malfrats ont fait incursion dans la résidence du Programme d’Appui aux Initiatives de Développement Économique au Kivu en sigle (PAIDEK) et ont réduit au silence ce policier qui servait de garde. 

Delphin Birimbi précise que l’arme de la victime et d’autres biens de valeur en sa possession ont tous étaient emportés par ces inciviques. 

« C’était la nuit du Samedi 06 Juillet au Dimanche 07 Juillet 2024 aux environs d’une heure du matin à Ihusi, village de Munanira, Groupement de Mbinga-sud, chefferie de Buhavu dans notre  Territoire de Kalehe que , des hommes en armes non autrement identifiés ont fait une Incursion dans la Maison du Programme d’appui aux Initiatives de Développement Économique au Kivu en sigle PAIDEK où ils ont tué par étranglement avec sa ceinture, le policier qui était commis à la garde au Nom de Bahati Bundandari, en emportant également son arme, une somme importante d’argent, des ordinateurs et autres biens de valeur de l’institution », fait savoir Le Président de ce cadre de Concertation à La Prunelle RDC.

Delphin Birimbi demande aux autorités en charge de la sécurité dans ce milieu, de renforcer les éléments des forces de défense et de sécurité dans cette région. Il exige que les enquêtes soient menées. 

« Nous demandons au service de la place, de mener des enquêtes sérieuses pour identifier tous les auteurs qui seraient impliqués afin qu’ils répondent de leurs actes devant la justice y compris les autres malfaiteurs de plusieurs cas de violations de droits humains », se plaint-il.

Suzanne Baleke

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.