Accès Humanitaire

Le Gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje vient d’être réhabilité ce mercredi 22 mars 2023 par la Cour constitutionnelle. Ceci, à la suite de sa requête en inconstitutionnalité de la motion de censure votée le 24 novembre dernier contre son gouvernement, par l’Assemblée provinciale.

«La Cour constitutionnelle dit recevable mais son fondée les exceptions soulevées par l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu… Dit par contre recevable et fondée la requête introduite par le Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi… Dit inconstitutionnelle la motion de censure votée le 24 novembre 2022…» indique l’arrêt rendu par la Cour constitutionnelle.

C’est le 24 février dernier que Théo Ngwabidje a déposé son recours auprès de la Cour constitutionnelle, 3 mois jour pour jour, depuis que son gouvernement a été destitué.

Lire aussi Sud-Kivu : Théo Ngwabidje s’en remet à la Cour constitutionnelle, 3 mois après sa déchéance

Précédemment, celui-ci avait qualifié sa déchéance d’un « théâtre », un acte « rebelle » sans « aucune signification politique », refusant de s’en remettre à la justice. Pendant ces trois mois, Théo Ngwabidje avait donc continué à exercer ses fonctions, sans aucune inquiétude, poussant des analystes socio-politiques à qualifier son entêtement de « rébellion et usurpation de pouvoir ».

Son recours avait été introduit peu après un télégramme du Vice-Ministre de l’Intérieur, qui avait décidé de confier l’intérim du Gouvernorat de province au Vice-Gouverneur Marc Malago.

«L’intérim est confié au Vice-Gouverneur de province, Mr Malago Kashekere Marc, en attendant l’organisation de l’élection du nouveau Gouverneur et Chef de l’exécutif provincial,» avait indiqué le Vice-Ministre, faisant croire à de nombreux acteurs politiques que la page Ngwabidje était désormais tournée.

Lire aussi Sud- Kivu : Marc Malago hérite de Ngwabidje une situation financière « catastrophique »

En novembre 2022, c’était la 4ème motion à être votée au Sud-Kivu, contre le Gouverneur Théo Ngwabidje. Avant cette dernière, il avait déjà été déchu une fois, avant qu’il ne soit encore une fois réhabilité par la Cour constitutionnelle. Cette fois, après sa réhabilitation, Théo Ngwabidje compte « poursuivre la vision » du Président de la République, en restaurant « la paix et le développement » au Sud-Kivu.

«Je rends grâce à Dieu et remercie la Cour Constitutionnelle d’avoir promu l’Etat de droit par la réhabilitation de mon Gouvernement. Je m’engage à poursuivre la vision du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi « le peuple d’abord », pour la consolidation de la Paix et le développement du Sud-Kivu,» écrit-il sur Twitter.

Selon certains observateurs, le Gouverneur de province, qui a déjà rejoint l’UDPS -le parti présidentiel-, n’aura pas du mal à se redéployer au Sud-Kivu pour reprendre son poste. Théo Ngwabidje a notamment le soutien du Ministre de l’Intérieur, également membre de l’UDPS, qui n’a cessé ces dernières années de s’immiscer dans la gestion de la province du Sud-Kivu, à en croire des acteurs socio-politiques.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.