Accès Humanitaire

La Police Nationale Congolaise (PNC) dit être au courant du monnayage de l’enrôlement par certains agents de l’ordre, commis aux différents centres d’identification, inscription et enrôlement des électeurs, dans la province du Sud-Kivu.

Dans un communiqué rendu public, le Commissaire Divisionnaire adjoint Jean-Bernard Bazenge rappelle à la population que l’enrôlement est « gratuit », et le respect de l’ordre d’arrivée est de stricte observation.

Le Commissaire provincial de la Police dit mettre en garde les agents de l’ordre qui rançonnent la population dans les centres d’enrôlement, et promet des sanctions.

«Les informations  notre possession font état du monnayage d’enrôlement par les agents de l’ordre commis aux différents centres d’identification, inscription et enrôlement des électeurs. Cette pratique est strictement interdite ainsi, je demande à toute population de dénoncer tout agent de l’ordre qui se livrerait à cette pratique de monnayage et de non-respect de l’ordre d’arrivée pour qu’il subisse des sanctions exemplaires,» précise-t-il.

Plusieurs acteurs sociaux et défenseurs des droits humains n’ont cessé de dénoncer le monnayage des jetons au sein des centres d’enrôlement, de la part de quelques éléments de la Police et agents de la CENI, qui exigent des sommes allant jusqu’à 5.000 FC pour se faire enrôler en priorité.

Des habitants qui n’ont aucun sous sont souvent obligés de passer au moins deux journées entières au sein des centres d’inscription, pour pouvoir espérer obtenir leur carte d’électeur, qui fait également office de carte d’identité en RDC.

Trésor Wilondja

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.