Accès Humanitaire

C’est dans la salle main d’or de l’hôtel Béatrice que la jeunesse ouvrière du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie se réunit, ce samedi 14 mars, pour une journée de réflexion lançant les travaux préparatoires pour la création d’un observateur des jeunes ouvriers du PPRD.

Prenant la parole en premier, le coordonnateur de la jeunesse ouvrière du parti de Joseph Kabila, Paul Ramazani précise que ces travaux vont servir de miroir pour « savoir comment les jeunes du PPRD évoluent dans leurs professions respectives ».

 « La présente activité se veut une journée de réflexion pour s’interroger sur la prise en charge de ses jeunes pour savoir également les réalités qu’ils rencontrent sur terrain et leurs attentes raison pour laquelle nous avons organisé cette activité pour déboucher sur une initiative de créer un observatoire des jeunes ouvriers du PPRD. », a insiste le numéro 1 de la jeunesse ouvrière du PPRD.

Pour raisons de cohérence et sérénité dans le travail, les participants à ces travaux ont été repartis en quatre commissions en l’occurrence de la commission Jeunes politiques ; Jeunes entrepreneures ; Jeunes entreprises publiques et enfin Jeunes du secteur libéral.

Présent dans la salle, Serge Kadima, président national de la ligue des jeunes du PPRD, promet de faire part à qui de droit les recommandations et résolutions concluant ces travaux.

« Pour l’intérêt de la jeunesse et du parti vous avez consacrez 6 heures du temps à réfléchir. Tout ce que le comité national de la ligue des jeunes peut faire c’est de prendre acte de toutes les recommandations et résolution. Je vous rassure que nous allons faire part au Secrétaire Permanent vos recommandations et lui aussi fera part au président national, le camarade Joseph Kabila », a dit Serge Kadima.

Ces travaux ont été dirigés des mains de maître par Paul Ramazani, le président de la jeunesse ouvrière du PPRD, sous le haut patronage de Serge Kadima, président national de la ligue des jeunes du PPRD

Stéphie Mukinzi, Kinshasa

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.