Accès Humanitaire

Des violents affrontements ont été rapportés ce lundi 21 juillet 2020 entre des présumés combattants du M23 et les Forces Armées de la République Démocratique du Congo à Bikenge, village situé en la localité de Bugina, groupement de Kisigari, Chefferie de Bwisha en Territoire de Rutshuru. C’est juste à la lisière du Parc National des Virunga.

Si la Société civile n’est pas à même de donner un bilan précis de ces affrontements, d’autres sources affirment que l’armée a perdu au moins 3 éléments. Un autre a été blessé.

C’est depuis le début de cette semaine que la Coordination Provinciale de la Société Civile Forces Vives du Nord-Kivu dit avoir été alertée sur la présence menaçante de certains éléments du M23 tant en territoire de Rutshuru qu’en territoire de Nyiragongo.

Selon la Société Civile, cette présence a comme projet la énième déstabilisation du Nord-Kivu tout en maintenant son appui militaire et tactique aux ADF qui déstabilisent la région de Beni et l’Ituri par le massacre des civils.

«Par ailleurs, depuis ce lundi 20 Juillet 2020 un mouvement suspect s’observe à partir de Kabara situé vers le secteur Mikeno en territoire de Nyiragongo à côté de la 7ème piste de Njerima du Rwanda. La Société Civile appelle ainsi l’armée à redoubler ses effectifs pour parer à toute éventualité », lit-on dans le communiqué de la Société Civile.

Pour sa part, la population doit maintenir sa vigilance et continuer à dénoncer tout cas suspect auprès des autorités civiles et militaires.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.