Accès Humanitaire

Les  déplacés ne cessent de se concentrer depuis quelques heures à Mangina, situé à environ 30 Kilomètres à l’ouest de Beni-ville, dans le territoire de Beni (Nord-Kivu). Une situation qui arrive après différentes attaques sanglante des rebelles ougandais ADF, enregistrées la journée et la soirée dernière à Mbau et Musuku, dans le secteur Beni-Mbau.

D’après l’un des chefs de base qui livre la nouvelle à Laprunellerdc.info, la soirée de ce lundi 21 septembre 2020, plus de 1000 ménages déplacés viennent de se concentrer dans cette partie depuis quelques heures.

Ces derniers, explique Katembo Maliro Nzowu, chef du quartier Mangina,  sont hébergés  dans des familles d’accueil.

«C’est à partir de 10 heures que je reçois les visiteurs venus de l’axe Matumbi suite aux différentes attaques des ADF. Nous demandons à la population de Mangina, qui a l’habitude d’accueillir les déplacés de prendre bien en charge ces derniers et de recevoir les déplacés qui viennent chez eux. Que les chefs de base prennent l’initiative de passer dans les maisons des habitants pour récolter quelques vivres et non vivres au profit des déplacés», dit-il.

Contexte

Pour rappel, une nouvelle incursion des ADF, dans la localité de Mbau-Kitovo, dans le groupement Batangi-Mbau, en territoire de Beni au Nord-Kivu a été enregistrée dans la nuit du dimanche à ce lundi 21 septembre 2020.

Au cours de cette attaque, au moins 10 personnes ont été tuées, des disparues et des maisons incendiées enregistrées comme bilan provisoire.

D’après Omar Kalisia, président des forces vives de Mbau, qui confirme l’information à Laprunellerdc.info, le matin de ce lundi 21 septembre, les investigations étaient toujours en cours pour établir un bilan définitif.

Dans la journée de ce lundi 21 septembre au moins deux autres civils ont été tués par des rebelles ougandais ADF, au village Musuku, situé non loin de Mbau à l’Ouest du territoire de Beni, au Nord-Kivu.

D’après nos sources, parmi les victimes figurent l’infirmier titulaire du centre de santé de la place. Une structure sanitaire qu’ils ont également pillée et incendiée.

Les mêmes sources confirment le pillage de plusieurs autres maisons de commerce dans cette partie du territoire de Beni par des rebelles.

Roger Kakulirahi, depuis Beni

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.