Accès Humanitaire

La PHARMIKA a affirmé, le weekend dernier, être capable de produire de la chloroquine et l’hydroxychloroquine comprimés et injectables pour lutter contre le coronavirus. A condition qu’ils aient la licence.

Ils l’ont dit dans un communiqué de presse rendu public le week-end passé.

«La Pharmakina ne peut pas produire de chloroquine en poudre en tant que principe actif mais peut produire des comprimés et des injectables si elle est approvisionnée en principe actif à travers une procédure de la licence d’un produit pharmaceutique finis,» indique le communiqué.

Pour ces responsables, en guise de solidarité et soutien aux mesures prises par les autorités, la Pharmakina a voulu aussi donné sa contribution. 

Ayant appris qu’un anti paludéen, la chloroquine a une moyenne antivirale sur le Covid-19, la PHARMAKINA a dit être capable de la produire localement et ainsi faire face à la pandémie.

Par ailleurs, la Pharmakina a rappelé qu’elle produit de la quinine, aussi un anti paludéen, plus puissant d’ailleurs que la chloroquine.

Elle a dit la suspecter d’être aussi un médicament efficace pour éradiquer le Covid-19. Mais il faut la confirmation des chercheurs qui ont appelés à l’expérimenter.

Gracieuse Wany S.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.