Accès Humanitaire

L‘insécurité continue à battre record dans plusieurs quartiers de la ville de Goma; où des bandits à mains armées ont attaqué plusieurs maisons la nuit de mardi à ce mercredi 21 octobre 2020.

Au cours d’une attaque perpétrée à Kyeshero sur l’avenue Polyclinique 3, plus de 5 maisons ont été attaquées par ces malfrats; qui ont emporté plusieurs biens des valeurs ainsi qu’une importante somme d’argent.

Ces mêmes malfrats se sont ensuite rendus aux avenues Eringeti et Kesheni où ils ont opéré dans 2 maisons, blessant ainsi par balle une personne.

La Société Civile de Kyeshero qui s’est confiée à Laprunellerdc.info dit déplorer cette situation  qui prend de l’ampleur. Ceci malgré les différentes recommandations formulées par cette structure auprès des autorités concernées.

« Cette situation prend de plus en plus des racines. Malgré différentes recommandations de la jeunesse et de La Société Civile adressées aux autorités compétentes rien ne change sur terrain. Nous craignons que cette situation ne puisse nous replonger dans les cas des justices populaires car la population en a marre. Et plusieurs pertes en vies en humaine seront répertoriées. C’est pourquoi à notre niveau nous demandons à ces mêmes autorités de réexaminer des nouvelles stratégies de sécuriser la population; qui s’adaptent au modus operandi des bandits qui opèrent la nuit sans inquiétude à Kyeshero » a fait savoir Jules Ngeleza, président de cette structure citoyenne.

Cette même situation se fait observer au quartier Ndosho en commune de Karisimbi. Des inconnus armés ont kidnappé 8 civils la soirée de ce mardi 20 octobre 2020. Ils exigent déjà une rançon de près de 80.000 dollars américains pour la libération des otages.

 Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.