Accès Humanitaire

La ministre d’Etat en charge du Genre, Famille et Enfant Béatrice Lomeya, demande aux parents de veiller sur les jeunes filles « mineures »; en cette période de la deuxième vague de la pandémie du Covid-19 où elles sont parfois victimes des grossesses précoces et non-désirées.

Elle l’a dit dans un message à l’endroit des familles congolaises. Selon elle, au-delà du respect des gestes barrières édictées par les autorités sanitaires; les parents doivent assurer l’encadrement des jeunes filles mineures, après le renvoi de la rentrée scolaire.

«La pandémie continue de secouer le monde à travers la deuxième vague, cependant, nous ne pouvons être paralysés. Lors de la levée de l’Etat d’urgence, nous avions dit qu’il fallait apprendre à vivre avec le coronavirus. C’est effectivement le cas aujourd’hui. Il nous faut encore plus de sacrifice, beaucoup de discipline; parce que notre pays est également victime de la deuxième vague. Les répercussions sont telles que même les cursus scolaire et académique de nos enfants sont perturbés. C’est ainsi que j’interpelle les parents à ouvrir l’œil pour protéger nos enfants. C’est également en cette période que des filles mineures qui ne sont pas bien encadrées font face aux grossesses précoces et non désirées. Ces questions perturbent nos vies en tant que parents et familles. Nous avons une double responsabilité. D’abord, le fait de protéger nos enfants contre la pandémie mais aussi, de veiller sur leur éducation.» dit la Ministre du Genre.

Rappelons que la RDC fait actuellement face à une montée en flèche des cas de Covid-19. Le bilan journalier se compte en centaines de nouveaux cas confirmés. Depuis le début de la pandémie, le cumul des cas est de 18.738. Il y a eu 610 décès et 14.735 personnes guéries. Le nombre de malades encore actifs a atteint ce mercredi 6 janvier un total de 3.393, un record depuis le début de la 2ème vague.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.