Accès Humanitaire

Le Gouvernement provincial du Sud-Kivu, à travers son Porte-parole Jérémie Basimane, a affirmé vendredi dernier, avoir donné aux députés provinciaux de l’argent, pour exécuter des projets de développement dans leurs différentes bases.

Dans ses dires, le Porte-parole du Gouvernement provincial a indiqué avoir remis une somme importante d’argent aux députés Bisimwa Batandi et Cubaka Karatwe, en présence du Président de l’Assemblée provinciale, pour mener des projets de développement chez eux à Kabare.

En réaction, le Président de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu a nié avoir été témoin d’une telle opération. Lors d’une conférence de presse tenue ce dimanche 18 décembre à sa résidence, Zacharie Lwamira a parlé d’un « mensonge » monté de toutes pièces pour nuire à l’image de ces deux députés.

«Je voudrais réagir parce que je dénonce toujours le mal. Personnellement je me dis qu’on ne peut pas construire une province comme la nôtre avec le mensonge. Dire que deux députés de Kabare ont discuté un projet à ma présence c’est très faux ! Je sais que je peux être chez le Gouverneur avec des députés, mais dire que nous sommes allés discuter un projet, ça je n’ai jamais fait. Là on a precisé qu’il s’agit de Batandi et Karatwe, en tout cas nous n’avons jamais eu un entretien avec le Gouverneur et les deux députés pour qu’ils puissent accéder à une somme importante d’argent pour réaliser des projets dans leur base. Hier quand j’ai écouté cela, j’étais tellement choqué. Cela est faux ! Même devant Jeremie Basimane ou le Gouverneur je peux le dire ouvertement que je n’ai jamais vu où on donne de l’argent à Chubaka ou à Batandi pour aller réaliser des projets à Kabare » s’est indigné le Président de l’organe délibérant.

Le Président de l’Assemblée provinciale a tout de même affirmé qu’à un moment donné, l’organe délibérant avait discuté avec le Gouverneur en plénière à huis-clos, pour lui montrer la nécessité d’avoir des projets visibles dans les territoires de la province .

« Et à ce moment-là, on a décidé que chaque député pouvait aller dans sa base pour étudier les projets prioritaires à présenter à l’exécutif. Je suis sûr qu’il y a certains qui sont passés chez le Gouverneur et qui ont présenté des projets et pour lesquels j’ai entendu qu’ils ont eu l’argent soit en tranche soit en totalité. Mais pour ces deux députés c’est vraiment faux,» a expliqué Lwamira.

Celui-ci pense qu’au lieu que le Gouvernement cherche à se justifier dans les médias, une commission de contrôle sur l’utilisation des fonds reçus par certains députés serait d’utilité, pour connaitre réellement où ils ont été affectés.

Bertin Bulonza

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.